top of page
Rechercher

Herbe verte : Le chemin du cri

Dernière mise à jour : 3 janv.



Rouge, la jeune femme héroïne du film - Image https://www.unifrance.org/film/56672/herbe-verte


Le 20e carrefour du cinéma d'animation s'est déroulé du 22 au 28 novembre au forum des images.

La compétition court-métrage pro nous a de nouveau révélé de belles découvertes dont le tourbillonnant "l'herbe verte" d'Elise Augarten.


Herbe verte réalisation Elise Augarten France 12 mn




Ce court-métrage a été développé avec Novanima Production, le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine, il a aussi bénéficié de la Résidence francophone d'écriture pour le cinéma d'animation à Meknès grâce à la NEF Animation et le FICAM en 2019.


Rouge, notre héroïne, prend le train pour retourner dans la maison de ses vacances quand elle était enfant. Les paysages défilent, maisons et végétations se succèdent et nous captivent pour nous plonger dans le monde intérieur de Rouge. Quoi de plus intime que les souvenirs retenus dans notre mémoire avec ses joies, ses angoisses, ses tristesses. Rouge s'immerge dans son enfance pour se retrouver.


Les paysages défilent à la fenêtre du train déformé par la vitesse. Ils nous emmènent dans les rêveries et les souvenirs de Rouge. - Image https://www.unifrance.org/film/56672/herbe-verte


Les techniques utilisées mêlant fusain sur papier, pastels gras et images réelles permettent à la réalisatrice de nous promener entre le réel et le dessin. Elle joue ainsi à un premier niveau entre le réel et les égarements songeurs de son héroïne.

A un deuxième niveau, des variations d'images figuratives et abstraites reliées ou non au récit nous plongent dans le tourbillon intérieur où Rouge retrouve son enfance et des souvenirs perturbants qui nous mènerons aux pleurs et au cri.

Enfin un jeu graphique réussi nous fait naviguer entre des sensations sombres et inquiétantes, des projections oniriques et les décors de ce train qui porte le message (1).

Immergé dans ce cheminement intérieur, chacun pourra y projeter son interprétation, les douleurs, frustrations et angoisses de son enfance avant de rejoindre cette maison au milieu de l'herbe verte.


Des images impressionnistes frôlant l'abstraction. - Image https://www.unifrance.org/film/56672/herbe-verte


Où le réel se confond avec le monde des souvenirs d'enfances dans un tourbillon onirique. Image : https://colaanimation.com/herbe-verte-by-elise-augarten-in-production/


Le cinéma d'animation a cette faculté de vous projeter dans les sensations profondes d'un être humain, sensations qui, si vous essayer les décrire, relèvent plus de l'abstraction que de la description d'un réel. Elise Augarten nous en fait avec son film une démonstration remarquable en nous proposant ce chemin du cri.


On peut voir la bande-annonce du film sur https://vimeo.com/774334597


(1) Petite interprétation sociologique, inspirée des travaux de Marshall McLuhan durant les années 60 pour qui le médium (ici le train) est le message (ici se plongeon dans l'enfance). :-)

126 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page