top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Martin

Annecy 2023 : Prix André-Martin pour un court-métrage français ... on va se régaler ! 3e partie

Dernière mise à jour : 19 juil. 2023





Le jury du Prix André-Martin devait déjà jongler avec 2 films remarquables - voir (1) et (2) - et d'autres à venir mais voilà que l'un d'entre eux, "27" de la réalisatrice hongroises Flóra Anna Buda, a obtenu la prestigieuse palme d'or du court-métrage à Cannes ! Bel hommage au cinéma d'animation du temple du cinéma. :-)


Gunnur Martinsdóttir Schlüter actrice, réalisatrice et scénariste islandaise a remis la palme d'or du court-métrage à Flora Anna Buda pour son film 27. Photographie https://www.festival-cannes.com/mediatheque/gunnur-martinsdottir-schluter-flora-anna-buda-mention-speciale-pour-far-palme-d-or-des-courts-metrages-pour-27/



"27" : l'âge de déraison ?

"27" Réalisatrice Flóra Anna BUDA, France-Hongrie 2023 11 mn

Réalisatrice hongroise, Flóra Anna Buda vit en France à Paris. Ce film est produit dans le cadre d'une coopération franco-hongroise. Flóra Anna Buda nous propose avec son film 27 d'explorer le monde d'une jeunesse désœuvrée encore dépendante de ses parents notamment pour le logement.

Alice, l'héroïne du film qui célèbre ses 27 ans, s'échappe de son environnement familial pour une virée nocturne. Elle se dérobe à son quotidien en faisant la fête avec un cocktail d'alcool et de drogue.

Danse frénétique de notre héroïne. Image https://www.festival-cannes.com/f/27/


Les couleurs vives et sombres qui stylisent les lumières de la nuit, la musique electro rythmées et des synthétiseurs plus planants, un graphisme soigné, expriment les passions, les tourments et les hallucinations de cette fuite dans toute son excitation et sa sensualité urbaine.

Des scènes fantasmées ou rêvées reprennent elles, une palette de couleur plus douce pour exprimer une nature luxuriante, accueillante, douce et sensuelle.


La réalisatrice nous promène et nous perd avec bonheur entre "vie merdique", bars, danses frénétiques, solitude, fantasmes d'une sexualité frustrée et hallucinations provoquées par l'alcool et les substances psychotropes en jouant avec justesse avec les retours en arrières. Elle exprime avec réussite la confusion qui habite notre jeune désœuvrée héroïne.


Scène de sexe fantasmée par notre héroïne. On y retrouve les décors naturels et une palette de couleur plus douce - Image : https://www.festival-cannes.com/f/27/


Au-delà de ce tourbillon enfiévré et hagard, Alice incarne finalement une personne solitaire, perdue à la recherche d'un quotidien plus joyeux qui reste à trouver.

Retour à la solitude du quotidien. Image : https://papageno.hu/intermezzo/2020/06/buda-flora-anna-uj-filmterve-dijat-kapott-az-annecy-2020-fesztivalon/


On peut voir la bande annonce sur : https://www.youtube.com/watch?v=IMuSYdcJZWY en attendant de voir le film à Annecy ... ou sur qui sera diffusé le 10 juin sur ARTE Court-circuit.



La Palme d'or du court métrage à Cannes gagnera-elle le prix André-Martin ? ... Mais attention à Annecy nous ne sommes plus à Cannes depuis 1960 (4) ! ... la compétition en matière d'animation est dure (aussi bien pour ce prix que pour le Cristal du court-métrage). Alors le suspense reste torride entre les mains du Jury ... et ce n'est pas fini ! A suivre :-)


(1) 52 Annecy 2023 : Prix André-Martin pour un court-métrage français ... on va se régaler ! 1ère partie

(2) 53 Annecy 2023 : Prix André-Martin pour un court-métrage français ... on va se régaler ! 2e partie


(3) A lire Festival de Cannes | Entretien avec Flóra Anna Buda réalisé par Nicolas Bardot le 8 mai 2023 sur https://lepolyester.com/entretien-avec-flora-anna-buda/


(4) La genèse du Festival d'Annecy 5 : Naissance du Festival


A voir :

Le premier "film complet " de Flóra Anna Buda réalisé à L'université Moholy-Nagy d'Art et Design à Budapest en 2012 qui dans un style plus épuré nous montre en revanche son goût pour le mouvement, celui de danseurs de Tango.



46 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page