top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Martin

Maison Vole : L'envolée a 40 ans !

Dernière mise à jour : 5 juil. 2023


Maison Vole - Image https://histoire3d.siggraph.org/index.php/Maison_vole


Il y a 40 ans, le film Maison vole était présenté au Forum international des nouvelles images organisé par André Martin et qui s'est tenu à Monte-Carlo du 2 au 4 février 1983.

L'occasion de célébrer ce film entièrement synthétique (images et musiques) qui montra la voie d'une création graphique, poétique et narrative par ordinateur en 3 dimensions en France.


André Martin était à l'époque un des rares "anciens" qui avait compris que l'évolution technologique que l'on constatait allait imposer une évolution inéducable du cinéma d'animation. Spécialiste du Cinéma d'Animation, il inscrivait pleinement cette évolution dans l'Histoire du Cinéma d'Animation.


Faire de l’Art avec un ordinateur ne relève plus du domaine du bricolage ou de l’expérimentation, c’est une réalité qui s’expose dès 1982 au Festival international de télévision de Monte-Carlo dans le cadre d’un forum dédié aux nouvelles images.


A cette époque, une bascule technologique s’opère et un monde de « nouvelles images » apparait. Avec le développement des ordinateurs, la mise en place du Plan recherche image initié par Jack Lang qui va apporter une aide économique conséquente à cette nouvelle industrie en devenir. Le CNC et plusieurs autres partenaires vont soutenir cet essor avec enthousiasme.


Vue la renommée des productions françaises actuelles, et en dépit de quelques faillites et projets abandonnés en cours de route, nous devinons que la suite s’est bien passé après cette période charnière.


Maison vole – 2.30 min. Film de démonstration. Réalisation : André Martin-Philippe Quéau - Produit par l’INA et la Sogitec (1982).


Réalisateurs : André Martin et Philippe Quéau

Direction et animation informatique Sogitec : Claude Mechoulam et Xavier Nicolas

Saisie informatique : Alain Grach, Jean-Luc Savarino, Daniel Poiroux

Assistants de réalisation : Myriam Feuilloley, Clément Martin

Coordination de production : Christian Maire

Montage : Françoise Laporte

Musique : Geneviève Martin

Effets électro-acoustiques : Olivier Koechlin (Sogitec), Jean-Pierre Armand (IRCAM)

Bande son réalisée sur le processeur numérique en temps réel 4X (licence IRCAM)

Production : INA / SOGITEC AUDIOVISUEL

Année de diffusion : 1983


C'est avec un immense plaisir et beaucoup d'émotion que j'ai pu revoir "Maison vole" dans une salle de cinéma, au festival d'Annecy 2 022, à côté de mes amis de l'animation.

Photo : ANNECY FESTIVAL/Q. Trillot Merci à https://hist3d.fr/du-trace-au-pixel-annecy-2022/ @Jean-Baptiste Garnero Il faudrait organiser une telle séance sur Paris ! :-)


Le département de la recherche prospective de l'INA et André Martin


Caricature du département de la recherche prospective - Collections Geneviève et André Martin


A son retour en France en 1977 après 10 ans passés au Canada, André Martin rejoint le groupe de recherche image de l'INA. Il retrouve ainsi ce qui fût le service de la recherche de l'ORTF avec lequel il collabora dès sa création et jusqu'au milieu des années 60.

Inlassablement il fait la promotion de ces "nouvelles images par ordinateurs" dont il suit l'évolution depuis plus de 20 ans :

  • Il développe les relations de l'INA avec l'Amérique du Nord notamment avec son ami Pierre Juneau ancien directeur du CRTC et président de Radio Canada.

  • Il crée le Forum international des nouvelles images à Monte Carlo qui deviendra Imagina en 1986.

    • (Pour plus de détails et plein de souvenirs voir la présentation de Joëlle Chaussemier collaboratrice d'André Martin à l'époque.) in https://vimeo.com/59245362.

Conférence au Forum International des nouvelles images 1983 - photo collection Geneviève et André Martin

  • Il porte aussi la bonne parole au festival d'Annecy où, à rebours de la profession du cinéma d'animation de l'époque, il nous livre une époustouflante conférence visionnaire en festival off au cinéma Vox sur l'avenir des images animées.(Ce qui ne l'a empêché de fêter dignement le centenaire du cinéma d'animation français à ce même festival (cf. "Le cinéma d'animation français est maintenant centenaire" André Martin dans Image par Image).

  • Il écrit également plusieurs articles sur le cinéma numérique dont le très complet Naissance du cinéma Informatique no spécial 29 science et vie.


Le département de recherche est multi disciplibnaire, il comporte 3 groupes :

  • un groupe de recherche technologique avec notamment le développement du logiciel d'animation 2D Psyché,

  • un groupe de recherche image,

  • un groupe de productions expérimentales

Des artistes de l'audiovisuel comme Thierry Kuntzel y produisent des créations expérimentales.

1980 Echolalia vidéo couleur, 32 mn - Thiery Kuntzel


C'est dans cette atmosphère bouillonnante de recherche et de création que se préparaient les images de demain.


La Sogitec : De l'imprimerie à l'audiovisuel


Une autre société joue un rôle important dans la création de Maison vole. La "Société Générale d'Impression TEChnique" est au départ une imprimerie créée en 1964.

A la mort du créateur de la société, Jacques Game, son fils, reprend l'affaire, la développe et la modernise avec son ami Christian Mons.

A la fin des années 70, Sogitec travaille principalement pour l'avionneur Dassault pour qui elle met en page de la documentation technique papier. Elle se diversifie aussi vers l'audio-visuel puis vers la simulation et devient une société qui travaille principalement pour l’avionneur Dassault en fournissant des simulateurs de vol.

Plaquette Sogitec de l'époque : Collection Geneviève et André Martin

A l'époque, le département audiovisuel de la société Sogitec produit des films de formation sur la maintenance des avions et utilise les images de synthèse. Xavier Nicolas qui y travaille comprend tout le potentiel qu'il est possible de tirer de ces systèmes pour la création. Il convainc Jacques Game et Claude Méchoulam de mettre les systèmes à la disposition des créatifs la nuit et le week end. C'est ainsi que Sogitec est la première société française à produire dès 1982 des films en images de synthèse en utilisant la nuit les ordinateurs qui travaillaient pour la simulation et la formation le jour.


La réalisation de maison vole

En 1982 Le Groupe de Recherche Image est en contact avec la Sogitec qui sous l’impulsion de Xavier Nicolas cherche des opportunités de créations d’animation 3D. Un court-métrage réalisé avec les logiciels de Sogitec doit servir à montrer le potentiel de création de ces systèmes. Ce n’est pas une mince affaire de faire un film d’animation avec des logiciels de simulation de vol, les scénarios trop complexes se succèdent.

André Martin apporte alors son savoir-faire de réalisateur et prend les choses en main : il simplifie le projet, une maison un peu étouffée par son environnement s'envole suite à un orage pour aller ce promener dans le ciel. Il favorise une simplicité naïve et poétique, accompagne les ingénieurs se réjouissant de chaque erreur ou imprévue qu’il fait conserver précieusement comme autant de gourmandises instrumentales.

Photographie : Story Board de Maison vole in https://histoire3d.siggraph.org/images/e/e7/Maison-vole-story1.png


Il faut se souvenir qu’à cette époque même à la pointe technologique, les moyens de calculs sont rudimentaires. On modélise des objets « en filaire » en trois dimensions. Ces objets constituent la scène. On compte environ 1 500 polygones dans une image.

Document collection Geneviève et André Martin : Tracé en filaire de maison vole


Les positions de chaque point sont calculés pour chaque image en fonction de la trajectoire d’un point de vue ce qui donne une première animation en filaire. Les couleurs des facettes de chaque image sont calculées pour produire 1/24e de seconde du film. On applique ensuite des textures et des couleurs sur chaque facette.

Document collection Geneviève et André Martin : Une image de maison vole.


Les ingénieurs de Sogitec ont dû développer une première version de logiciel d'animation un peu brut pour concevoir les images. Les logiciels de la Sogitec sont fait pour pour faire évoluer des paysages en temps réel en fonction du pilotage effectué par le pilote pendant la simulation. Suivre des objets en mouvement à partir d'un point de vue n'est pas tout à fait le même sujet ...

Les images sont calculées de nuit et filmées automatiquement par une caméra 35 mm. On peut ensuite découvrir les résultats. Les capacité de stockage ne permettent pas de conserver les images donc si il ya un pb alors il faut tout recommencer. Le travail est laborieux mais l'enthousiasme des équipes est là.


La réalisation de la musique


Geneviève Martin compose la musique sur le système 4X de l’IRCAM recréant un orgue de Barbarie comme en écho à la chute finale de « Mais où sont les nègres d’antan » film d'André Martin et Michel Boschet dont elle composa la musique 20 ans plus tôt.


Le système 4X est à l’époque à la pointe de la synthèse sonore. Extrait de https://www.ircam.fr/article/detail/sons-dessus-dessous-3-la-station-dinformatique-musicale-4x/ :

"Il n'y a qu'en France qu'on peut construire une machine pareille"- Frank Zappa


Le compositeur Luciano Berio, invité par Pierre Boulez, prend en 1974 la direction de la section électroacoustique de l’Ircam et supervise notamment un projet de synthèse et transformation de sons complexes en temps réel. À partir de 1975, Giuseppe Di Giugno et les chercheurs de l’Ircam développent alors plusieurs versions successives de processeurs numériques : 4A le premier prototype, 4B, 4C, pour aboutir en 1981, au très performant système 4X.

La Station de Travail Musicale 4X est un outil informatique qui permet au musicien ou au chercheur de manipuler numériquement le son. Elle est capable d'analyser et de synthétiser de nouvelles sonorités et de transformer en temps réel le son issu d'instruments traditionnels. Pierre Boulez sera le premier à utiliser la 4X pour son œuvre Répons en 1981.

Commercialisée en 1984 par la société Sogitec, la station 4X est aujourd'hui conservée au Musée de la musique.


Image https://histoire3d.siggraph.org/index.php/Maison_vole


Maison Vole est le premier court métrage français scénarisé réalisé entièrement en images 3D et en son de synthèse et fait à l'époque l'objet de nombreux articles.

Couvertures en janvier 1983 de banc-titre (revue sur le cinéma d'animation de l'époque créée par Thierry Steff ) et de Sonovision.. - Collections Geneviève et André Martin


Le film est diffusé à la télévision :

  • au Journal Télévisé d’A2 le 4 février 83 qui présente les techniques de simulations qui permettent la réalisation de ce film.

    • Dans mon souvenir François Mitterand a été l’invité d’un JT en février et suite à autre passage de maison vole a déclaré que « c’était ça qu’il fallait faire »;

  • le lundi 7 février 1983 dans le magazine Juste une image sur A2 à 22h20.

Le film rencontre un succès le public est prêt à accueillir ces étranges nouvelles images.


On peut voir le reportage lors du journal télévisé du 4 février 1983 à partir de 21minutes et 40 secondes :


On peut voir le film sur Vimeo


L'équipe de la Sogitec va poursuivre sur cette lancée en s'étoffant en réalisant plusieurs films notamment publicitaires. A suivre ...

Equipe Sogitec Juillet 1984: De gauche à droite à l'arrière : Alain Behar, Dominique Pochat, Véronique Damien, Jerzy Kular, Claude Mechoulam, Alain Grach, Annick Auffret, Daniel Poiroux . A l'avant : Xavier Nicolas, Christian Foucher, Eric Mises-Rosenfeld, Françoise Laporte, Bill Aylward. - Photographie collection Geneviève et André Martin.


Merci à Pierre Hénon pour la nombreuse documentation en ligne (voir https://histoire3d.siggraph.org) et son précieux livre "Une histoire française de l'animation numérique"- Pierre Hénon - ensAD éditions.




143 vues1 commentaire

1 comentario


zoun.fr
24 mar 2023

Composer la musique sur le système 4X de l’IRCAM, c'est génial !

Me gusta
Post: Blog2_Post
bottom of page