top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Martin

Amour et pissenlit : Les yeux grands ouverts !

Dernière mise à jour : 26 oct. 2023



Une projection rare


Ménie Azzouzi du Tout'Anim et Zoun avant la projection. Photo Clément Martin


Le cinéma d'animation a ceci de singulier qu'il est autant possible de faire des films avec de grosses équipes dans une organisation parfois industrielle qu'avec quelques personnes ou seul.

Le cinéma d'animation est aussi singulier par la variété de ces techniques qui rend les possibilités de créations et de combinaisons quasi infinies.


Amour et Pissenlit est lui singulier car c'est un long métrage en animation de personnages vivants et d'objets images par image (ou "Pixilation"(1)) et que nous ne connaissons pas de précédent de cette durée pour un film en pixilation.

"Les voisins" chef d'oeuvre en pixilation de Norman McLaren ONF Canada 1952 - Gif : http://oddballfilms.blogspot.com/2016/07/humanimation-stop-motion-pixilation.html

.

On peut voir le film sur :


La séance de Tout'Anim du 12 Janvier 2023 au forum des images qui présentait le film au public pour la première fois revêtait donc un caractère exceptionnel ... Nous n'avons pas été déçu !


Mais avant de parler du film parlons un peu du réalisateur.


Zoun une personne d'exception

Zoun nous explique la pixilation avant la projection de son film - Photo Clément Martin


Zoun n'est pas le premier à réaliser un film d'animation seul, certains précédents font même partie aujourd'hui de l'histoire de l'animation, mais nous sommes déjà sûr que c'est une personne d'exception; une de ces personnes dont la vie et l'œuvre s'entremêlent avec passion. Zoun n'a pas manqué l'occasion de partager cette passion avec son public avant la projection et ce avec une joie communicative et un didactisme vivant. Il nous a expliqué comment il a réalisé son film et définit la "pixilation" par l'exemple en photographiant une série d'images en impliquant les spectateurs comme acteurs de ses explications qu'il a depuis traitée et montée. On peut voir la séquence sur https://vimeo.com/zoun/forum ou sur


Ce petit court-métrage, offert à son public, résume bien la spontanéité, la magie et la fraîcheur du "monde de Zoun" et de manière moins directement perceptible, le gros travail de montage image par image et de traitement de chaque image (couleurs, contrastes, déplacements de spectateurs, ...).

Vous y reconnaitrez entre autre la réalisatrice Florentine Grelier, le réalisateur Alain Cavalier, le critique Jean-Pierre Paglian, deux actrices du film Julie Spadavecchia et Sandra Villegas et ... votre serviteur en plein bonheur :-) .



C'est donc devant un public conquis par la présentation et déjà acteur du "monde de Zoun" que la projection a été lancée.


Amour et Pissenlit - Réalisation Zoun - Auto-produit - France 2023


Histoire, Réalisation, Photographie, Animation, Design personnage, Bruitage, Montage son et image : Zoun

Musique : Sébastien Bagilet

Interprètes :

Julie Spadavecchia : Lune

Sandra Villegas : Zoé

Frédéric Darrort : Charles J. Atan

Zoun : Nuo et Zip

Céline De Paz : Une amoureuse

Maider Martineau : L'accordéoniste

Sans oublier ... Filo et Sofia les deux personnages des bandes dessinées de Nuo


L’histoire

Nuo publie sa bande dessinée sur internet tandis que Lune y partage ses animations en pâte à modeler. Une relation épistolaire se crée entre eux.

Zip, ancienne star du cinéma muet, espère le retour de Zoé, la partenaire de leur duo comique.

Pour vivre au-delà du virtuel, chacun devra affronter ses peurs.


L'amour du cinéma : Influence du muet et de Buster Keaton

Si Amour et Pissenlit est pratiquement à 100% de l'animation image par image, Zoun embrasse tous les cinémas avec la même gourmandise.

Dans son court métrage bretelles (2010) en prise de vue continue, Zoun nous montre son goût pour les films muets, sans dialogue parlé du cinéma burlesque américain (1912-1940). Il ne cache pas l'influence de Buster Keaton (voir de quelques-uns de ses disciples tels que Pierre Etaix et Jacques Tati) sur son œuvre rejoignant ainsi l'univers d'André Martin qui avait réussi, en pleine naissance de la nouvelle vague, le tour de force de réunir 32 pages d'articles sur Buster Keaton dans les cahiers du cinéma no 86 en août 1956.


Couverture du no 86 des cahiers du cinéma - Collection Geneviève et André Martin

On peut voir le film sur dailymotion (https://www.dailymotion.com/video/xhdc2u)

Bretelles de Zoun : court-métrage en prise de vue réelle (continue pour Florentine :-)). On y retrouve le personnage de Zip présent dans Amour et pissenlit.


L'amour du cinéma : Réjouissances graphiques


Le film nous réjouit par la variété des techniques et graphiques utilisées. Chaque graphisme et technique, nous exprime des émotions précises :

  • Travail précis de l'image photographique aux noirs profonds, aux contrastes soignés et aux touches de couleurs parfois posées ou évoluent des personnages silencieux qui s'animent pour notre plus grande joie. :-)

  • Vulgarité et sentiment escroquerie de la publicité sur internet.

  • Vulnérabilité de la jeunesse aux moqueries en pâte à modeler animée en image par image.

  • Réflexion intérieur dans les bandes dessinées de Nuo


L'amour du cinéma : l’animation dans l’animation

Le film utilise plusieurs variantes de l’animation en volume (aussi appelée stop motion) :

la pixilation, l'animation de pâte à modeler (claymation), l’animation de papiers découpés (cut-out).


Par exemple, dans le film Lune anime un personnage en pâte à modeler tout en étant animée elle-même, dans la réalité, par le réalisateur via la pixilation.

Lune Place son appareil photo pour photographier image par image un petit "Hélice", personnage en pâte à modeler. Image Zoun.


Hélice le personnage en pâte à modeler animé par Lune - Photographie Zoun.


L'importance du montage

Contrairement au grand maître de la pixilation qu'était Norman McLaren et qui filmait image par image les séquences avec une précision et une rigueur prédéfinie, l'approche de Zoun est plus spontanée pour la prise de vues. Le numérique lui permet de "bombarder" en capturant un grand nombre d'image qu'il peut ensuite retravailler sur photoshop et monter pour créer le mouvement souhaité. Des dizaines de milliers d'images ne lui font peur.


Zoun nous promène dans les chemins d'expressions de ses personnages dans ce film sans dialogue si ce n'est épistolaires en combinant des jeux graphiques cohérents pour nous amener avec tendresse sur celui de l'amour.


On peut voir la bande annonce sur : https://vimeo.com/787355256


A l'issue de la projection on a pu admirer le spectacle du public jeune et moins jeune qui a exprimé au réalisateur cette rare émotion que l'on ressent devant les spectacles rares.

Producteurs, distributeurs, programmateurs de festival ... le film est prêt ...

Ce film s'adresse aussi bien aux amateurs de cinéma d'animation, qu'aux cinéphiles curieux et au jeune public.

Au-delà des huit ans de travail de l'auteur, Ne soyons pas timide, gardons les yeux grands ouverts :


le public mérite ce film !


A bientôt dans une salle de cinéma !


Pour Contacter Zoun : https://zoun.fr


(1) Voir Stop Motion de Xavier Kawa-Topor p 394


279 vues2 commentaires
Post: Blog2_Post
bottom of page