top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Martin

Pourquoi il faut voir le sexe de ma mère.


Le sexe de ma mère Francis Canitrot - image La station animation


Les sexe de ma mère réalisation Francis Canitrot France 2023 - 14'


Direction artistique : Francis Canitrot

Scénario : Francis Canitrot, Jimmy Bemon

Décors : Bruno Collet

Scan sculptures : Paul Parneix

Modélisation personnages/props : Stéphane Gamblin, Thomas Lagana

Texturing/Shading : Lina Methout

Compositing : Francis Canitrot

Musique : Julien Decoret

Montage : Nicolas Demaison

Son : Emmanuel Rebaudengo

Voix :

Bruno Magne : Eli

Corinne Noël : Marie

Jessie Lambaste : Nathalie

Martial Le Minoux : Patrick

Cécile Gatto : Mia

Studio Personne n'est parfait : prestataire pour la fabrication des décors et le tournage

Studio O2o : prestataire pour une partie de l'animation et quelques effets spéciaux.

Auditorium Badje : Enregistrement des voix, montage son, design sonore, mix final.

Studio Vinilix : Studio de bruitage

Production : La Station Animation : Franck Samuel, Pierre Coré, Christian Ronget, Michel Cortey

Distribution : Miyu distribution


Le réalisateur Francis Canitrot - image https://www.festival-cannes.com/f/le-sexe-de-ma-mere/


Le Film


Le film traite de la vieillesse d'une mère avec la perte d'autonomie, le poids que ça peut représenter pour les proches et l'impact sur les relations intrafamiliales en l'occurrence pour son fils.

Une mère vieillissante en perte d'autonomie - Image https://www.festival-cannes.com/f/le-sexe-de-ma-mere/


On aurait pu facilement sombrer dans l'émotion convenue et résignée face à la fin de vie, ses déchéances et admirer avec compassion, voire contrition un film qui traite d'un sujet sociétal profond qui nous touche tous tôt ou tard ... Ah ! quelle tristesse !

Mais non ! Francis Canitrot nous emmène avec "le sexe de ma mère" dans un indicible scénario aussi joyeux et drôle que le sujet est lourd car le film parle aussi "de cul" ! Oui "de cul" ! :-)


Le film aborde crûment et sans détour le sujet de la sexualité et du désir mais en effleurant seulement le voyeurisme tentateur de ces questions. Avec cette opposition entre le sujet pesant d'une mère physiquement diminuée, de son fils qui s'en occupe avec la charge mentale induite et du caractère intrusif de la mère à propos du sexe, le film tourne à la farce tant ce contraste est inattendu et drôle. Le film acquiert ainsi une légèreté salutaire bien qu'il n'occulte aucune facette de l'aide aux personnes âgées avec ses obligations, ses faiblesses et ses culpabilités.

Eli le fils et la voisine Nathalie - image https://www.lastationanimation.com/sexe-de-ma-mere


Si le sexe de ma mère est en mesure d'affairer tout un minibus de psychanalystes munis de tout aussi nombreux tamis analytiques tant le dossier est ici complet :-), Francis Canitrot "refoule" avec bonheur cette tentation grâce à une séquence surréaliste et délirante qui "exorcise" toute tentation psychanalytique !


Dans ce tour de force, le réalisateur traite avec profondeur le sujet vivace de l'accompagnement d'un parent en fin de vie tout en piétinant les convenances avec un plaisir non dissimulé et communicatif ! La musique de Julien Decoret achève de compléter une œuvre originale, tranchante et pleine de fraîcheur. Bravo !


Des références pour une création enracinée


Lors de notre entretien, Francis Canitrot m'a fait part des nombreuses influences qu'on retrouve dans son film. On peut citer pour la peinture le douanier Rousseau avec le tableau dans le salon avec le personnage du père.

Le fils Eli dans le salon devant le tableau rappelant les peintures du douanier Rousseau - Image Eli Court-Métrage d'animation dans ELI-20729.pdf par Francis Canitrot


Ou Edward Hopper pour la guérite du parking où officie Eli.

Un personnage seul dans la lumière référence à Hopper - Image https://www.lastationanimation.com/sexe-de-ma-mere


Pour la musique, on peut citer Joy Division ou encore The Glove (inspiration pour la scène d’ambiance de la chambre) ou pour le cinéma, "fenêtre sur cour" d'Alfred Hitchcock ou l'œuvre du vidéaste Bill Viola.

Film "Tristan's ascension" 2005 de Bill Viola lors son exposition dédiée à l’art vidéo à la Royal Academy of Arts de Londres en 2019. Image : https://www.numero.com/fr/art-design/exposition-bill-viola-michelangelo-michel-ange-royal-academy-londres-art-video#slide74459


La technique, le graphisme et l'animation


Francis Canitrot qui mêle avec réussite des compétences scientifiques et artistiques fait partie de cette jeune génération de spécialistes du 3 D et des effets spéciaux dans le prolongement d'une tradition inauguré par Méliès et poursuivie par de nombreux maîtres au 20e siècle avec des trucages analogiques ou numériques.

André Martin (1) aurait adoubé un tel travail d'artisan pour produire une animation 3D originale au service du propos car le réalisateur nous évite l'image 3D parfois trop habituelle avec des images dont on pressent un savant mélange entre images animés en objets animés et traitement 3D. On s'interroge d'ailleurs pendant le film s'il agit d'animation d'objets ou d'images 3D. Les techniques utilisées permettent aussi de maîtriser le budget toujours contraint dans la réalisation d'un film d'animation.


Construction physique des têtes des personnages

Pour rendre ces personnages proche d’un rendu de marionnettes animées image par image, le réalisateur a modelé les têtes avec des résines qu'il a peintes en acrylique une fois cuites, l'acrylique lui permettant de superposer des couches de peintures successives de la finesse d'une aquarelle aux textures avec matières.

Têtes sculptées des personnages dans ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot


Construction de maquettes d'éléments de de décors

Les éléments de décors sont construits à l'échelle 1/12e. La numérisation permet d'économiser sur les différents éléments généralement construit à l'échelle 1/6e pour la stop-motion.

Etapes de fabrication du canapé. Photos ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot dans ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot


Capture 3D :

La capture 3D des objets préparés se fait par photogrammétrie en lumière polarisante afin d'éliminer tout reflet pour une numérisation précise avec des couleurs fiables. Une série de clichés à des positions clefs permet de reconstituer l'objet en 3 dimensions. L’ensemble des clichés sera assemblé dans un logiciel dédié.

Image : ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot.


Autre exemple capture des éléments de décors ici le salon vue du face.

Image : ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot.


Résultat des captures et modèles pour l'animation

Le résultat des captures après traitement est ensuite simplifié pour obtenir un maillage 3D animable.

Image : ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot.

Les bustes sont ensuite intégrés avec un modèle 3D du corps des personnages pour finaliser leur forme de base à placer dans les décors à éclairer et à animer. Idem pour les décors avant de placer avec précision les personnages, de les animer, de gérer les effets VFX et les lumières.

Le corps d'Eli - Image : ELI-20729.pdf "Eli Court-Métrage d'animation" par Francis Canitrot.


C'est ainsi que le réalisateur a mélangé avec bonheur l’animation 3d / VFX et la stop motion pour nous offrir ce film.

Projeté à Cannes en mai en sélection officielle du court-métrage, le film a depuis été acquis par Canal+ et sera diffusé en septembre. A voir absolument ! Le film m'a trouvé mais il doit maintenant trouver son public !

En attendant de voir le film en salle ou sur Canal+, on peut voir une courte bande annonce sur https://www.youtube.com/watch?v=dyCP7K3h3ws



Remerciements : Merci à Francis Canitrot pour nos échanges et pour la fourniture des documents.


(1) André Martin avait décrit l'arborescence des techniques de l'époque dans Le cinéma chez soi no 31 Novembre 1960 : "Les principes d'un cinéma à une image près." p 214

L'arbre de l'animation a bien grandi depuis 1960 ! Image Le cinéma chez soi no 31 Novembre 1960 Les principes d'un cinéma à une image près. Collection Geneviève et André Martin.


Cela ne l'a pas empêché de réaliser le premier court métrage entièrement synthétique son et image 3D en France en 1982 . voir : https://clementmartin75.wixsite.com/cinemadanimation/post/maison-vole-l-envol%C3%A9e-a-40-ans







107 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page