top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Martin

Interdit aux chiens et aux italiens : la généalogie animée



A quelques jours de la cérémonie 2024 des Césars, revenons sur un des trois longs-métrages nommés au césar du meilleur film d'animation : "Interdit aux chiens et aux italiens" de Alain Ughetto.


Une belle salle de cinéma pour un beau film

Je dois confesser que je n'ai pas vu le film à Annecy en 2022 où il a obtenu le prix du Jury et le prix de la fondation Gan. Je privilégie les courts-métrages, mères de l'Animation, ce qui me limite sur le nombre de longs-métrages que je peux voir pendant le festival.

Je l'ai à nouveau raté au forum des images pour le Carrefour de l'animation fin 2022 mais je me suis enfin rattrapé en voyant le film à Val d'Isère en février 2023 dans la très belle salle de cinéma " le splendid" située à la Maison de Val.



Je peux donc me vanter, dans les Alpes à quelques encablures de l'Italie du Nord, d'avoir vu le film dans des conditions géologiques en parfaites cohérences avec le film. :-)


Interdit aux chiens et aux Italiens - Réalisation Alain Ughetto - France, Italie, Suisse - 2022 - 01 h 10 mn 02 s


  • Scénario : Alain Ughetto, Alexis Galmot, Anne Paschetta

  • Storyboard : Camille Rossi

  • Décors : Jean-Marc Ogier

  • Animation : Marjolaine Parot, Elie Chapuis, Chaïtane Conversat, Luis Ignacio De Marco, Cyril Maddalena, Loreleï Paliès, Héloïse Petel, Sophie Roze, Patricia Sourdes, Kim Keukeleire, Iris Alexandre

  • Caméra : Fabien Drouet, Sara Sponga

  • Musique : Nicola Piovani

  • Montage : Denis Leborgne

  • Voix : Ariane Ascaride, Alain Ughetto

  • Technique utilisée : animation d'objets et personnages en pâte à modeler


  • Production : Les films du tambour de soie, Alexandre Cornu, Vivement lundi !, Mathieu Courtois, Foliascope, Ilan Urroz, Lux Fugit, Manuel Poutte, Graffiti Film, Enrica Capra, Occidental Filmes, Luis Correia, Nadasdy Film sarl, Nicolas Burlet

  • Distribution : Gebeka Films


L'histoire

Début du XXe siècle, dans le nord de l’Italie, à Ughettera, berceau de la famille Ughetto. La vie dans cette région étant devenue très difficile, les Ughetto rêvent de tout recommencer à l’étranger. Selon la légende, Luigi Ughetto traverse alors les Alpes et entame une nouvelle vie en France, changeant à jamais le destin de sa famille tant aimée. Son petit-fils retrace ici leur histoire.


Le film

Les critiques parlent souvent de "film très personnel " en prenant un air sérieux et docte face aux réalisateurs. Au-delà de la porte ouverte qu'on enfonce alors avec science, on ne peut pas rester insensible au film d'un petit fils qui se penche sur le passé de ses ancêtres après le décès de son père. D'aucuns se reconnaîtront dans ce réflexe de recherche patrimoniale et de quête racinaire qui nous saisit quand on perd ses parents.


La famille Ughetto - Image dossier de presse


Là où les choses prennent une autre dimension, c'est quand cette quête se traduit dans la création d'un film tout aussi puissant, que simple, un film qui vous transporte naturellement dans ces vies d'il y a un siècle où la faim, les guerres guidaient les actes et les vies loin de nos sièges de cinéma confortables d'aujourd'hui.

On obtient alors un film remarquable et voici pourquoi.


L'enquête et le glanage

Une fois la parenté disparue, il reste les souvenirs et les personnes encore vivantes pour mener son enquête. Alain Ughetto a ainsi trouvé Ugheterra un village dont lui avait parlé son père et s'y est rendu. Pas de trace dans le cimetière de ses grands-parents, on oublie vite, mais un village, son atmosphère et des objets à glaner dans un geste fétichiste qui tend à saisir ce passé ... du charbon de bois, des brocolis, des châtaignes... C'est là que le créateur et la magie du cinéma d'animation interviennent.

Ces objets glanés deviennent des éléments du décor du film. Les brocolis deviennent des arbres, le charbon de bois devient montagne, les sucres font brique... Au cœur de l'atelier, Alain Ughetto a reconstruit avec son équipe ce monde disparu.


Où les matériaux glanés comme pour rétendre le passé devient des éléments du décor. - Image dossier de presse.

Une histoire, un patrimoine


Le film nous projette avec bonheur dans l'histoire de la toute fin du XIXe au milieu du siècle dernier. On s'immerge naturellement dans l'histoire de la famille Ughetto,"ces gens de la montagne", avec ses difficultés, ses exodes, ses guerres, ses séparations, ses naissances et ses décès.


Migration pour la France en demande de main d'œuvre. - image : https://www.foliascope.fr/film/interdit-aux-chiens-et-aux-italiens/


L'animation en volume (stop motion) avec ses décors réalisés dans des matériaux bruts, ses personnages ciselés en pâte à modeler avec leurs attitudes et leurs émotions font revivre ces personnes disparues.



L'amour et la tendresse manifeste de l'auteur pour ses origines et cette histoire, l'interprétation des personnages avec les voix d'Ariane Ascaride dans le rôle de la grand-mère et d'Alain Ughetto dans son propre rôle de petit fils devenu un adulte, nous expose cette histoire avec une proximité touchante.


La fraîcheur qui sonne juste des souvenirs de l'enfance combinés aux recherches de contemporanéité : Le passage du Tour de France - Image dossier de presse .


Alain Ughetto nous fait rencontrer l'Histoire au travers de la vie de cette famille et transmet ainsi un précieux patrimoine tant le film touche juste.


Alain Ughetto nous parle de son film sur : https://www.youtube.com/watch?v=jCqcLEEXvJw



On peut voir la bande annonce du film sur : https://www.youtube.com/watch?v=rvjuWPefbpQ



M.... pour le César du meilleur film d'animation. Cette année les places sont chères avec trois très beaux films en finale. Leurs différences et leurs qualités exceptionnelles montrent avec brio la force et la diversité du cinéma d'animation !


Si le film passe à côté de chez vous, pas besoin d'être dans les Alpes ! Ne manquez pas l'occasion de voir cette belle généalogie animée dans une belle salle de cinéma.


20 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page