top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurClément Martin

Conférence de presse du Festival d'Annecy 2023 : On fait plus long !

Dernière mise à jour : 2 mai 2023


Mickaël Marin Directeur de CITIA, Silvia Chávez Cereceda Directrice de l’Institut culturel du Mexique en France, Dominique Puthod Président de CITIA, Blanca Jiménez Cisneros Ambassadrice du Mexique en France, Jose Enrique Iñesta Directeur Pixelatl, Véronique Encrenaz Responsable du MIFA, Marcel Jean Délégué artistique du festival international du film d'animation d'Annecy. Photo Clément Martin.


Jeudi 27 avril eu lieu la conférence de presse sur le festival d'Annecy 2023 dans les locaux du Centre national du cinéma et de l'image animée à Paris.

Des présidents pour un bel accueil


Dominique Boutonnat, Président du CNC, nous a accueillis en se félicitant de la belle année du cinéma d'animation en France en termes de fréquentation dans les salles. Un film d'animation, Super Mario Bros., produit par Illumination Entertainment, Nintendo et Universal Pictures et dont l'animation est réalisé à Illumination Studios Paris, est même en tête du box office 2023 après avoir dépassé le milliard de dollars de recette !

Une croissance du marché que le CNC accompagne notamment avec un plan de soutien qui va du studio à la formation pour répondre à la demande.


Un Dominique pouvant en cacher un autre, Dominique Puthod(2) le président du Citia lui a succédé pour évoquer l'édition 2022 du festival avec une année record avec des festivaliers en augmentation de 8% - une fois la parenthèse Covid terminée - par rapport à 2019. Une fois les remerciements d'usages à tous les soutiens locaux de la ville jusqu'à la région, Dominique Puthod a rappelé que 1 € de subvention public rapporte 23 € localement surtout grâce aux dépenses des festivaliers soulignant ainsi la contribution du Festival et de l'animation à l'économie de ce magnifique écrin de l'Animation Mondiale que sont la ville d'Annecy et sa région.


Le Mexique à l'honneur en 2023

Cette année le Festival met le Mexique à l'honneur ce qui nous promet un "festi(f)val" des plus réussi ! Madame l'ambassadrice du Mexique en France, Blanca Jiménez Cisneros est intervenu pour nous parler de ce Mexique plein de couleurs, d'imagination et de jeunesse créative. Elle a souligné la forte activité dans le cinéma et dans le cinéma d'animation au Mexique. La préparation de la participation du Mexique au festival a nécessité une implication et une organisation importante au Mexique que madame Cisneros n'a pas manqué de souligner en remerciant les acteurs de cette préparation.


Une fois terminés les discours institutionnels de madame l'ambassadrice et des présidents donnés d'un pupitre à droite de la scène, Véronique Encrenaz, Mickaël Marin et Marcel Jean ont ensuite pris place dans l'espace central pour nous présenter ce Festival 2023 qu'on attend tous avec impatience.

Marcel Jean, Mickaël Marin, Véronique Encrenaz prennent la suite de la présentation . Photo Clément Martin.


Le festival se rallonge


Mickaël Marin a remercié tous les partenaires du festival avant de souligner à son tour la belle collaboration avec le Mexique. Il nous a ensuite présenté la bande-annonce partenaire 2023 qui met en valeur la belle ville d'Annecy. Le festival d'Annecy répond au formidable dynamisme du secteur de l'Animation en démarrant le festival cette année dès le dimanche avec des séances grand public l'après-midi et la cérémonie d'ouverture le soir. Les séances du samedi seront également plus denses avec des projections inédites.


Bande annonce partenaire du festival du Studio La Cachette


Le Marché International du Film d'Animation s'agrandit


Véronique Encrenaz nous a également présenté une manifestation qui, après une année record en 2022, s'étend avec plus de surface, plus de stand et plus d'évènements ! Le MIFA accueille de nouvelles sociétés de production comme la Paramount, de nouveaux pays comme la Thaïlande et des revenants avec la Chine, Taïwan et la Turquie. Le Canada et l'Italie seront eux encore plus présents cette année. L'espace recrutement voit cette année la France et la Grande-Bretagne se renforcer. Et bien sûr ... il y aura toujours l'espace détente et la plage ! :-)

En ce qui concerne l'année Mexicaine, il y aura plusieurs évènements dédiés dont la master class de Jorge Gutiérrez. Le MIFA Animation Award sera remis à Jose Enrique Iñesta.

Des programmes seront dédiés à la diversité et l'inclusion.

Les conférences dédiées à la création et au business ainsi qu'à l'organisation de la production seront cette année complétée des petits déjeuners sur les technologies et la réalité étendue.

En ce qui concerne les projets il y aura cette année 16 sessions sur des projets du monde entier.

Enfin le vendredi une journée sera consacrée à la musique et sa composition en collaboration avec la SACEM.

Véronique Encrenaz nous présente le MIFA 2023. Photo Clément Martin.


23 longs métrages !


Michael Marin a enchaîné sur une nouvelle bande annonce pleine de rythme et de promesses avant de passer la parole à Marcel Jean : voir sur https://www.youtube.com/watch?v=2RD_6DmKcmo


Rompu à cet exercice de présentation du festival auquel il s'est adonné pour la 11e fois, Marcel Jean est d'abord revenu sur cette année mexicaine avec une programmation qui mettra l'accent sur l'histoire du cinéma d'animation mexicain, l'école de Guadalajara et un cinéma d'animation riche et dynamique. Rien de mieux pour préparer son festival que de ce procurer le dernier numéro (no 7) de la revue Blink Blank qui nous offre des textes sur l'animation mexicaine.


Le Festival recevra également le réalisateur mexicain Guillermo del Toro, lauréat d'un Oscar en mars pour "Pinocchio", qui nous donnera sa vision de cinéma à part entière qu'est le cinéma d'animation. Nul doute que ce sera haut en couleur ! :-) (https://www.youtube.com/watch?v=SuW3TIEuayw)



Le festival mettra également en avant la thématique diversité, Fierté et inclusion avec 4 programmes, 1 table ronde et 1 WIP.


Bande annonce présentée par Marcel Jean.


La cérémonie d'ouverture sera l'occasion de voir Sirocco et le Royaume des courants d'air réalisé par Benoît Chieux. Un court-métrage surprise sera également projeté.


Le réalisateur Eric Glodberg sera invité d'honneur et nous offrira une master class.


Pour le 100e anniversaire de la création du "Disney Brothers Cartoon Studio", le Film "Fantasia 2 000" sera projeté sur le Pâquier !

1923 Alice's Wonderland de Walt Disney a 100 ans.

source : https://www.pinterest.fr/pin/58969076349193281/


Un cristal d'honneur sera remis cette année à Barry Purves, réalisateur de film d'animation en marionnettes anglais connu notamment pour ses films "Next : The Infinite Variety Show" ou "Achilles".


Marcel Jean nous a ensuite présenté les longs métrages en compétition officielle et compétition contrechamps dont voici le récapitulatif :


Long métrages en Compétition officielle (4)

  • Art College 1994 de Liu Jian (Chine)

  • Four Souls of Coyote d’Áron Gauder (Hongrie )

  • Le Royaume de Kensuke (Kensuke’s Kingdom) de Neil Boyle et Kirk Hendry (Royaume-Uni, Luxembourg, France) – Le Pacte

  • La Sirène de Sepideh Farsi (Allemagne, Belgique, France, Luxembourg) – Bac, 28 juin

  • Linda veut du poulet ! de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach (France, Italie) – Gebeka, 18 octobre

  • Le Château solitaire dans le miroir (Lonely Castle in the Mirror) de Keiichi Hara (Japon)

  • Mars Express de Jérémie Périn (France) – Gebeka, novembre 2023

  • Sirocco et le Royaume des courants d’air de Benoît Chieux (Belgique, France) – Haut et Court, 13 décembre

  • Les Inséparables (The Inseparables) de Jérémie Degruson (Belgique, Espagne, France)

  • Léo (The Inventor) de Jim Capobianco et Pierre-Luc Granjon

  • (États-Unis, France, Irlande) – KMBO, 31 janvier 2024

  • The Tunnel to Summer, the Exit of Goodbyes de Tomohisa Taguchi (Japon)


Long métrages en Compétition Contrechamp

  • Adam change lentement de Joël Vaudreuil (Québec, Canada)

  • Heavies tendres de Carlos Perez-Reche et Joan Tomas (Espagne)

  • Johnny & Me -Un voyage dans le temps avec John Heartfield de Katrin Rothe (Allemagne, Autriche, Suisse)

  • Komada – A Whisky Family de Masayuki Yoshihara (Japon)

  • La Grotte sacrée de Daniel Minlo et Cyrille Masso (Cameroun)

  • Robot Dreams de Pablo Berger (Espagne, France)

  • Rose petite fée des fleurs de Karla Nor Holmbäck (Danemark) – Gebeka, février 2024

  • Saleem de Cynthia Madanat Sharaiha (Jordanie)

  • Slide de Bill Plympton (États-Unis)

  • Toldi de Marcell Jankovics et Lajos Csakovics (Hongrie)

  • Tony, Shelly and the Magic Light de Filip Pošivač (Hongrie, République tchèque, Slovaquie)

  • White Plastic Sky de Tibor Banoczki et Sarolta Szabo (Hongrie, Slovaquie)

Studios et plateformes au rendez-vous


Les studios et plateformes américaines seront présents en force durant le festival confirmant, s'il était besoin, l'importance du festival dans le marché mondial de l'animation avec la présence de Disney, Pixar, Netflix, Dreamworks, Universal, Illumination et Netflix.


Une question qui mérite réflexion

Durant la séance questions-réponses, Bernard Génin, journaliste et enseignant spécialiste du cinéma d'animation, est intervenu pour souligner qu'il n'avait pas été question des programmes de courts-métrages durant cette conférence de presse, que tout le monde n'était peut-être pas au courant. Il a donc demandé, un peu provocateur :-), s'il y avait toujours un cristal du court-métrage qui distingue chaque année un film remarquable.

Marcel Jean a répondu que la communication sur les programmes de courts-métrages avait été faite en premier, il y a deux mois déjà, et qu'il avait déjà été suffisamment long ce soir avec les longs mais que bien sûr toute l'équipe du festival attachait une importance particulière aux courts-métrages.


Les courts-métrages de Cinéma d'Animation ou l'Art de la culture


Marcel Jean nous a fait une réponse habile juste avant le cocktail qui clôturait la conférence :-) . Mais bon ... 1 p'tite diapositive avec quelques chiffres sur les courts-métrages eut été la bienvenue !


André Martin et Michel Boschet doivent se retourner dans leur tombe ... une conférence de presse du festival d'Annecy... où on ne parle pas des courts-métrages ! :-)


Le festival d'Annecy est une réussite magnifique qui contribue à dynamiser le marché de l'animation mondiale. Le festival s'étend, croit, le succès de l'Animation multiplie les longs métrages à succès qui "boostent" le marché, la profession et la création. Certains marquent même parfois l'histoire de l'Animation.

Mais attention le Festival a grandi avec succès mais à l'image du vigneron qui cultive sa vigne, les organisateurs ne doivent pas oublier dans leur communication le caractère fondamentale du court-métrage.

Outre la contribution inestimable du court pour des musées d'art contemporain en cours d'invention(1), le court métrage est un humus vivant, élément essentiel d'un écosystème qui, s'il est négligé, va dépérir faute de racines. Il y a donc un autre défi parmi tous ceux que les équipes du Festival doivent relever : Ne pas oublier de communiquer sur les courts-métrages, ces inestimables œuvres d'Art, y compris dans la conférence de presse ... sous peine de sécheresse et de sclérose ...

Allez voir les courts-métrages ! :-)


Vivement le 11 juin !


Un grand merci à tous les intervenants et aux équipes de Citia et du CNC pour cette belle soirée.


72 couts-métrages (4) et 23 Longs métrages (3) en compétition, le Mexique à l'honneur, le MIFA, les conférences et les WIP, les Master Class ... les rencontres, les fêtes , les baignades dans le lac ... Même avec un jour de plus chacun va devoir trancher drastiquement dans la composition de "son festival" ... mais il sera unique !


Rendez-vous le 11 juin pour ce marathon cinéphilique hors du commun et qui sera inoubliable. On piaffe d'impatience.


Vous pouvez retrouver l'intégralité de la conférence de presse sur :



A lire :



(2) Le Festival international du film d'animation : 50 ans d'une histoire animée de Dominique Puthod https://www.decitre.fr/livres/le-festival-international-du-film-d-animation-50-ans-d-une-histoire-animee-9782919732357.html


(3) Les longs métrages en compétition

L'officielle

Contrechamps


(4) Les courts-métrages en compétition en 2023

ou par compétition :

L'officielle

Off-limits

Perspective

Jeune Public

Mais il y a aussi les autres films ... :-)

Films de fin d'études

Films de télévision

Films de commande

Séances évènements









66 vues1 commentaire

1 Comment


zoun.fr
May 01, 2023

Bravo à Bernard Génin pour cette bonne question et à Clément de rappeler l''importance des courts métrages !

Like
Post: Blog2_Post
bottom of page